Le FFS représenté par une délégation conduite par Ali LASKRI et composée des camarades MEZIANI Brahim, LEMDANI Madjid et DERAS Ali membres du secrétariat national, a assisté au procès de Me AHMINE Noureddine avocat et défenseur des droits de l’Homme à la cour de Ghardaïa le 05 mars 2018.

Le FFS déplore le second report prononcé par le juge, pour le 28 mai 2018  et se félicite de la réaction des camarades par la résistance à l’injustice, la Hogra et l’intimidation.

Le FFS dénonce le harcèlement judiciaire que subit Me AHMINE, il lui réitère son entière solidarité.

Le FFS dénonce les comportements autoritaires et les cabales judiciaires qui continuent à harceler les militants politiques et sociaux.

Le FFS dénonce le dispositif policier mis en place aux alentours de la cour de Ghardaïa et dénonce l’interpellation de notre militant Abdelaziz Mellal, et la tentative d’interpellation du militant des droits de l’homme, Hassan Bouras, empêchée par l’intervention de la délégation du FFS .

Le FFS tient à saluer les militants politiques, les militants des droits de l’Homme, et le collectif d’avocats qui se sont déplacés en force pour se solidariser avec Maitre AHMINE Noureddine.

Le FFS revendique le droit à la sécurité, la paix, la liberté et réaffirme sa détermination à continuer de militer pour le droit d’avoir des droits au peuple Algérien.

Le Premier Secrétaire

Mohamed HADJ DJILANI