Front des Forces Socialistes
Secrétariat National Alger, le 22 février 2019

COMMUNIQUE-DENONCIATION

Le Front des Forces Socialistes a déposé auprès des services administratifs de la wilaya de Relizane, une demande d’autorisation pour la tenue d’une rencontre populaire.
Après moult péripéties, l’APC de Relizane, et la wilaya à travers ses directions, ont opposé un refus à notre demande, prétextant des instructions « venues d’en haut ».
Cette pratique dictatoriale nous renseigne sur la nature autoritaire et liberticide du régime. Cela confirme la volonté exprimée de neutraliser l’opposition démocratique.
Le FFS dénonce cette attitude et exige l’arrêt des intimidations à l’encontre des militants et des structures du parti, particulièrement à l’intérieur du pays et notamment au sud.
Le FFS réaffirme sa volonté de mener une campagne en direction des Algériens et des Algériennes en vue d’un boycott actif, massif et pacifique de la mascarade électorale du 18 avril.
Le FFS reitère son appel à la mobilisation de la population et des forces vives de la nation pour une alternative démocratique sociale en opposition à un état libéral, anti démocratique et anti social et pour l’avènement de la deuxième république.

Le premier secrétaire

Mohamed Hadj Djilani