Alger, le 26 Mai 2018

Maître Noureddine AHMINE, avocat à la cour de Laghouat et défenseur des droits de l’Homme, poursuivi dans le cadre de l’exercice de ses fonctions, est appelé à comparaitre encore une fois, devant la cour de Ghardaia, le 28 Mai 2018.

Poursuivi pour outrage à corps constitués et présentation de fausses preuves concernant un crime commis lors des évènements de Ghardaia.

Cette cabale judicaire constitue une énième supercherie visant à intimider les militants des droits de l’Homme, notamment dans le sud du pays.

Le FFS dénonce le harcèlement judiciaire et l’injustice envers Maitre AHMINE et d’autres Militants des droits de l’Homme. Ces poursuites judiciaires portent gravement atteinte à la profession d’avocat.

Une délégation de la direction du parti et des avocats assistera au procès.

 

Le FFS appelle les autorités à cesser toute poursuite judiciaire contre les militants des droits de l’Homme et contre les militants politiques.

Le FFS réitère ses principes fondamentaux de solidarité à tous les mouvements pacifiques qui défendent la dignité des Algériens.

 

Le Premier Secrétaire

Mohamed Hadj Djilani