Le Front des Forces Socialistes constate que le pouvoir en place est résolument déterminé à organiser un référendum pour faire adopter une nouvelle Constitution élaborée par un groupe d’experts, selon une démarche antidémocratique, déniant ainsi au peuple algérien, une fois de plus une fois de trop, d’exercer librement son droit à l’autodétermination .

Cette démarche appuyée par des institutions aux ordres, des médias comme outil de propagande,, une administration centrale et locale renouvelée pour la circonstance , un appareil judiciaire et policier pour briser toute opposition, des groupuscules politiques et une pseudo société civile préfabriquées pour apporter leur soutien, se veut un plébiscite pour la pérennité du régime, à l’opposé de la volonté populaire qui exige un changement réel du système de gouvernance à travers un processus constituant.

Le même procédé, unilatéral, expéditif et sans débat, fut utilisé par ce régime depuis l‘indépendance du pays qui, par des révisions continuelles de constitution veut faire croire à un changement de régime, alors que ceci ne fait que masquer une simple alternance clanique. Mais la population n’est pas dupe et reste vigilante. Cette manœuvre dilatoire qui vise à faire durer le statuquo n’est ni la solution ni la priorité dans le contexte actuel de crise sanitaire, économique et sociale qui porte atteinte aux conditions de vie et de travail des Algériennes et des Algériens et à la souveraineté nationale face aux menaces extérieures.

Le FFS n’a pas manqué d’alerter les gouvernants sur l’état alarmant du pays et de la population ainsi que sur les dangers qui se profilent à l’horizon générés par la récession mondiale qui va peser durablement sur l’économie nationale, ses approvisionnements, ses exportations et ses investissement et, par voie de conséquence, sur l’emploi, le pouvoir d’achat, la disponibilité des produits et la protection sociale.

Face aux défis et aux enjeux qui se profilent à l’horizon, il faut rassembler et non diviser le peuple.

A cet effet le FFS continuera à dénoncer toute atteinte aux droits de l’homme, toute arrestation arbitraire, et à exiger le respect de libertés d’expression, de manifestation et de réunion ainsi que la libération de tous les détenus d’opinion. Il condamne les tentatives de réintroduire les discours de haine et de discorde entre les Algériennes et les Algériens. A travers ces agissements c’est le mouvement citoyen du 22 février, lequel a montré son attachement viscéral à son unité, à sa diversité culturelle et à son aspiration de faire aboutir son combat démocratique dans un esprit pacifique, unitaire et rassembleur, qui est aujourd’hui ciblé par la contre révolution.

.Le FFS exprime à nouveau sa conviction que l’élaboration de la Loi Fondamentale d’un pays doit être l’émanation de la volonté populaire et la traduction fidèle des aspirations légitimes des Algériennes et des Algériens à travers un processus constituant.

Le peuple algérien dans sa grande majorité est usé par la crise sanitaire et ses conséquences. Il est surtout préoccupé par sa survie au quotidien, l’énergie de chaque famille étant centrée sur la sauvegarde de son revenu et l’accès aux biens et services essentiels, la santé et l’éducation avant tout. De ce fait il ne se sent pas concerné, ni de près, ni de loin par ce référendum, Aujourd’hui la position forte et déterminée de notre parti, est de demeurer au plus près des aspirations de nos compatriotes.

Nous considérons, qu’il est encore possible d’épargner à notre pays et au peuple algérien, d’autres échecs et d’autres désillusions. Car une démarche qui ne viserait qu’à légitimer le régime actuel en maintenant le statu quo, ne règle pas la situation de crise profonde que vit le pays, qui exige un changement radical et immédiat du système de gouvernance.

Pour endiguer définitivement cette crise, un processus politique visant à changer le régime pour sauver l’Etat et non le système de gouvernance, pour consolider l’unité nationale et la démocratisation, pour contrecarrer les stratégies de dislocation des états dans un monde en crise multidimensionnelle, est incontournable. A cet effet, le FFS considère que seule l’ouverture d’un dialogue inclusif et sincère, avec l’ensemble des forces vives de la nation, pourra aboutir à la reconstruction d’un consensus pour l’instauration, dans le cadre d’un processus constituant, d’un État de droit démocratique et social. Ignorer ce processus c’est refuser au peuple algérien et sa révolution pacifique le libre exercice de son droit à l’autodétermination. C’est aller à contre courant de l’histoire universelle d’émancipation des peuples.

Sur le plan régional et international, le FFS exprime sa vive préoccupation quant aux retombées directes ou indirectes des bouleversements politiques et sécuritaires qui surviennent et s’accélèrent ces derniers temps dans notre voisinage direct ou plus loin au Moyen Orient.

Conscient de la gravité de cette situation, notre parti accorde un intérêt particulier à l’évolution de la situation au Sahel et chez notre voisin libyen. Les enjeux économiques et géostratégiques sont d’ailleurs si importants que plusieurs pays s’ingèrent délibérément dans les affaires intérieures des peuples concernés, notamment en Libye en violation du droit international, de la Charte et des résolutions des Nations Unies

Au Moyen Orient, le FFS réaffirme son indéfectible soutien au combat du peuple Palestinien pour son autodétermination et pour la reconquête de ses territoires et de sa liberté.

Le FFS rappelle une fois de plus, que le véritable rempart contre les velléités impérialistes et néocolonialistes se construit sur les bases d’un État fort et démocratique soutenu par l’adhésion et la solidarité populaires.

La construction du grand Maghreb Démocratique des peuples ne fera que protéger la souveraineté de nos peuples et contribuera à l’essor socio-économique et culturel d’une région unie par l’Histoire, menacée par les mêmes périls et concernée par le même destin.

Vive l’Algérie libre et démocratique

Vive le FFS

Gloire à nos valeureux martyrs

L’instance présidentielle.