fbpx

Déclaration annonçant le retour d’exil de Hocine Aït-Ahmed, 05 Décembre 1989

Dèclaration

Mr.Aît-Ahmed rentre d’exil le vendredi 15 décembre 1989. Le frère Hocine Ait-Ahmed ancien dirigent de la Révolution algérienne, militant de la démocratie et des droits de l’homme, fondateur et responsable du Front des Forces Socialistes (FFS) retrouvera la terre natale le vendredi 15 Décembre 1989 à 10 heures, après un exil politique de 23 ans.

La date du 15 Décembre 1989 a été retenue après concertation entre le Comité Provisoire National de coordination et le frère Ait-Ahmed. Elle marque une étape importante non seulement dans la vie du FFS ( et ce après sa reconnaissance officielle ) mais également dans l’instauration et la consolidation de la démocratie dans notre pays. Il a lui-même rappelé cela à Monsieur le Président de la République dans un message qu’il lui a adressé dernièrement en survolant le Territoire National alors qu’il se rendait de Tunis à  Rabat.

Le frère Ait-Ahmed, vient de séjourner en Tunisie et au Maroc pour des raisons familiales (à Tunis, il s’est recueilli sur la tombe de son père) et pour des raisons politiques, il a eu en effet l’occasion de rencontrer un certain nombre de personnalités politiques avec lesquelles il s’est entretenu de l’avenir du Maghreb, un  » Maghreb des ètats et des peuples  » .

Le frère Ait-Ahmed met un terme à un exil avec la détermination de poursuivre une action politique au service de l’Algérie et de son peuple. Il revient à un moment où le contexte socio-économique est des plus difficiles, marqué par un malaise social au sein des entreprises économiques et des villes et villages de différentes régions de notre pays, mais il revient avec la conviction que le peuple Algérien contient en son sein des potentialités créatrices capables de surmonter les défis.

Il rejoint le pays également à un moment où les actes d’intolérance à l’égard des femmes, notamment deviennent quotidiens. Il assure à ce propos tous les militants et militantes des droits de l’homme de son engagement permanent a leur côté.

C’est vers le respect de la liberté et de la dignité de tous les Algériens et Algériennes que tendra son action et ses efforts.

L’édification d’une Société équilibrée et fraternelle et le respect des droits linguistiques et culturels de tous les citoyens demeurent des objectifs fondamentaux.

Le retour du frère Ait-Ahmed se situe dans une vision nouvelle de la vie politique dans notre pays. Cette vision suppose une clarification des idées et des positions ainsi qu’une mobilisation de tous les démocrates et une concertation à tous les échelons de décision. La presse aussi bien écrite que parlée ( radio et télévision ) doit jouer un rôle responsable au service de la circulation libre des idées et des opinions. Le frère Ait-Ahmed salue à ce propos les efforts que développe le collectif des journalistes pour une politique de l’information pluraliste et libre de toutes entraves.

Le FFS lance un appel à tous ses militants et sympathisants, à tous les démocrates et militants des droits de l’homme et à tous les citoyens pour qu’ils réservent au frère Ait-Ahmed un accueil chaleureux digne du long combat qu’il a mené pour une Nation Algérienne prospère et un peuple souverain.

Le FFS
Alger, le 05/12/1989