Un été brûlant : des incendies ravageurs, des citoyens combatifs, des moyens limités

Par Omar Dib

 

D’est en ouest, comme une mauvaise habitude qui revient chaque été, les feux de forêts ont été particulièrement dramatiques cette année. Médéa, Blida,Tizi Ouzou,  Jijel, Relizane, Béjaia et d’autres Wilayas ont été touchés par des incendies ravageurs dont les conséquences en pertes humaines et en dégâts matériels sont encore à établir.

 

Il faut dire que la mesure du drame n’a été prise par les autorités qu’après que des voix se soient élevées pour dénoncer les manquements constatés à travers le dispositif inadéquat et le manque de moyens des collectivités locales et de la protection civile.

La Commune de Ait Yahia Moussa dans Wilaya de Tizi Ouzou a été particulièrement touchée, puisque elle a enregistré un cas de décès d’un citoyen qui est mort asphyxié par les fumées en tentant de sauver ses biens.

Ce citoyen est un militant de la première heure du FFS. Il faisait partie des militants de 1963 et il n’a jamais coupé les ponts avec son parti. Kerouane Rabah âgé de 70 ans était aimé et apprécié par les habitants de son village Ait Rahmoune, mais aussi de tous ceux qui l’ont connu à Ait Yahia Moussa.

 

Les dégâts matériels ont été considérables, 100 hectares de terres parties en fumée, 10 000 à 15 000 oliviers brûlés des dizaines de têtes de bétail et une dizaine de poulaillers n’ont pu être sauvés en raison de l’intensité des flammes.

Les villages de Ait Rahmoune, Afir, Ait Yahia Moussa Centre, Ait Attela et Tachfiouine ont été les plus sinistrés. Les bilans auraient été plus lourds sans la mobilisation des citoyens et des élus y comprus ceux des communes environnantes à l’image de la Commune de Draa El Mizan qui a prêté main forte pour arriver à bout des flammes.

Les responsables locaux du FFS de Ait Yahia Moussz ont tenu à mettre en exergue cette mobilisation des habitants et dénoncé le peu de moyens à disposition pour prévenir et lutter contre les incendies de forêts. Il faut relever également le déplacement rapide des élus de l’assemblée populaire de wilaya (APW) dont le président. Ils ont demandé et obtenu la tenue d’une session extraordinaire de l’APW pour pour ce mercredi afin d’examiner les problèmes posés par les incendies.

 

Commentaires

    Aucun message

Laisser un mesage

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués avec * sont obligatoires.