Ce 20 août 2017, journée célébrant le Congrès de la Soummam a été celle de la mobilisation pour le FFS. Tôt le matin, plusieurs centaines de militants et de citoyens ont bravé la chaleur pour rejoindre le rassemblement auquel a appelé le Front des Forces Socialistes pour commémorer cette importante date. Il faut dire que cette commémoration est devenue  une habitude bien ancrée chez les dirigeants du parti et de ses militants qui convergent naturellement en ce haut lieu de la révolution qu’est Ifri Ouzellaguène chaque 20 août. Pour cette année, le FFS  a choisi le slogan « Non aux oligarchies prédatrices :  POUR UN ETAT DÉMOCRATIQUE ET SOCIAL »

Le rassemblement a été marqué par la première sortie publique  du nouveau Premier secrétaire du FFS, Mohamed Hadj Djilani, qui a prononcé un important discours où aux rappels historiques, à la symbolique du Congrès de la Soummam et de l’importante plate-forme qui en a découlé, il a aussi traité de l’actualité en  renouvelant les positions du FFS pour la nécessite de la construction d’un Consensus National et populaire.

Le rassemblement a été clôturé par une intervention de Monsieur Ali Laskri,  membre de l’instance Présidentielle qui a rappelé les conditions historiques dans lesquelles s’est déroulé le Congrès de la Soummam, et de son importance jusqu’à aujourd’hui dans la mesure où le principe fondamental de la primauté du politique sur le militaire est plus que jamais d’actualité. Il a tenu aussi a rappeler les positions de Hocine Aït Ahmed par rapport à la plate-forme de la Soummam, qu’il avait adopté et soutenu.

bty