Instance Présidentielle                                                                                                                     Alger 06/04/2019

 

 

 

Hommage au camarade Ali MECILI

 

 

Le FFS commémore ce 7 avril 2019 le 32ème Anniversaire du décès de notre Camarade Ali Mécili assassiné lâchement à Paris par le régime algérien en 1987 croyant ainsi  mettre fin à son combat éternel pour la liberté et la démocratie. Dans un texte trouvé après son assassinat, Ali Mécili avait écrit: « Lorsqu’on ouvrira cette lettre, se sera accomplie une destinée qui, depuis ma plus tendre enfance, n’aura jamais cessé de hanter mon esprit. Je meurs sous des balles algériennes pour avoir aimé l’Algérie. Je meurs seul, dans un pays d’indifférence et de racisme. Je meurs pour avoir vu mourir l’Algérie au lendemain même de sa naissance et pour avoir vu bâillonner l’un des peuples de la Terre qui a payé le plus lourd tribut pour affirmer son droit à l’existence ».

 

Quel meilleur hommage lui rendre aujourd’hui que celui  des millions d’algériens qui, depuis le 22 février, manifestent pacifiquement dans tous le pays pour exiger la fin de ce régime dictatorial et liberticide et  scander les revendications qu’il a toujours portées: le droit à l’autodétermination du peuple Algérien, l’instauration d’une assemblée nationale constituante, de concert avec notre feu Président Hocine Aït Ahmed avec lequel il partageait la même vision d’une Algérie libre et démocratique et les mêmes valeurs universelles des droits de l’homme.  Son idéal continuera à inspirer nos actions présentes et futures.

Si El Hocine disait : « Ceux qui participeront à l’élaboration de ce processus seront les premiers Algériens véritablement libres, et ceux qui seront partis avant, ne se seront pas battus pour rien ».

Le FFS est plus que jamais déterminé à obtenir “vérité et justice” sur son assassinat. Ce qui ne saurait tarder avec la fin inéluctable de ce régime.

Le FFS renouvelle, en ce jour de recueillement et de mémoire, son soutien et sa solidarité indéfectibles à Annie son épouse et ses enfants.

A l’occasion de la journée du militant, en présence des anciens de 1963, je lance un appel solennel et sincère aux anciens militants et aux sympathisants du FFS de rejoindre les rangs de notre parti, le Front des Forces Socialistes.

L’Algérie a plus que besoin d’un FFS fort en ces moments historique pour notre pays.

 

Repose en paix ALI. Ton sacrifice suprême n’aura pas été vain.

Gloire à nos Martyrs.

 

 

 

                                                                                                                                   P/l’Instance Présidentielle

                                                                                                                                        Le coordinateur

                                                                                                                                        Ali Laskri