Nous avons le grand plaisir de nous nous retrouver aujourd’hui, pour la reprise de l’école de formation politique « Ali Mecili ».

Cette reprise s’inscrit dans le maintien de la dynamique créée par l’université d’été du parti, qui a ouvert de réelles perspectives et jeté les bases d’une politique ambitieuse de formation politique et un appel solennel en direction des jeunes en vue d’une implication massive et active dans la vie politique.

C’est avec un grand espoir de fonder notre engagement politique dans les valeurs universelles et dans la discipline militante inscrite dans les fondements de notre formation politique. Nous sommes conscients que l’attente est grande de la part de beaucoup d’algériens et d’algériennes dans le combat de notre parti pour les libertés, la démocratie ainsi que l’instauration d’un état de droit et de progrès dans un cadre de développement durable.

Le choix de cette date pour relancer notre école de formation n’est pas fortuit, le 19 septembre est bien évidemment l’anniversaire de la proclamation du Gouvernement Provisoire de la République Algérienne, un gouvernement dont l’idée de la création a été l’œuvre incontestable de notre président, feu Hocine Ait Ahmed.

Notre feu président, avait déclaré, en s’adressant aux jeunes, aux femmes, aux militants : « Que notre belle jeunesse et nos si dignes femmes, exclus et expropriés de tout, s’arment de volonté politique et de non-violence : Pour qu’ensemble nous puissions construire cette Deuxième République ».

C’est cette voie de lutte politique, pacifique, démocratique que nous visons à travers la formation politique. Eclairer les jeunes, les femmes, les universitaires sur les méthodes et les mécanismes de l’exercice politique, tel est l’objectif que nous nous fixons.

Chers camarades, chers amis

Le FFS a marqué la rentrée sociale d’abord par l’organisation de l’université d’été sous le slogan principal de : « La jeunesse avant-garde des luttes démocratiques et de la préservation de l’état social », car nous croyons en notre force juvénile, nous sommes convaincus que la jeunesse est un acteur actif du changement démocratique.

L’université d’été a été ponctuée par un appel à la jeunesse algérienne afin de jouer pleinement son rôle dans la dynamique politique.

L’école de formation politique Ali Mecili vous dotera des outils de lutte politique pour la construction de l’alternative démocratique et l’instauration de la deuxième république.

Toute démocratie est substantiellement dépendante de la participation active des citoyens et citoyennes qui ont un esprit démocratique. La construction d’un état de droit et démocratique ne peut se réaliser sans l’accès à l’information et la formation des citoyens.